Rechercher
  • lesdoucesfolies

Les pissenlits, comment en profiter et apprendre à les aimer!


Crédit photo floreduquebec.ca



Le pissenlit pointe maintenant le bout de ses pétales et illumine les terrains et les champs de son jaune flamboyant et omniprésent! Avant de partir en guerre, j’aimerais vous faire découvrir de nouvelles facettes de cette « mauvaise » herbe. Car, en plus d’être la première nourriture disponible en abondance pour les abeilles, il existe de nombreuses façons de profiter de cette plante, pas si mal au final!


Tout d’abord, la racine, les feuilles et les fleurs du pissenlit (Taraxacum officinale) sont comestibles, de même que toutes les espèces. Toutefois, comme dans toute cueillette, on doit s’assurer que les plantes n’ont pas été aspergées de produits chimiques (ou déjections animales!) et on ne cueille que les fleurs éloignées des routes passantes car les fleurs pourraient comporter des résidus de polluants.


Les feuilles de pissenlit sont une bonne source de folates et de phosphore, ainsi qu’une très bonne source de fibres alimentaires, de vitamine A, vitamine C, de vitamine E, K, riboflavine, vitamine B6, de calcium, de fer et de potassium. Elles possèdent des propriétés diurétiques, d’où proviendrait le nom français de « pissenlit »! On les utilise donc, particulièrement dans les cas d’œdème et de rétention. Pour profiter de leurs bienfaits, en plus des tisanes, on peut ajouter les jeunes feuilles à nos salades et sandwiches ou encore aux soupes, omelettes et sautés. Il est également possible d’en faire un substitut au pesto de basilic traditionnel. Pour ce faire, on prend environ ¾ de tasse de graines de citrouilles non-salées que l’on peut faire griller au four ou à la poêle. On les place au robot, on y ajoute 3 gousses d’ail, ¼ tasse de parmesan fraîchement râpé, environ 2 tasses de feuilles de pissenlit, 1 cuillère à table de jus de citron, ½ tasse d’huile d’olive, du sel et du poivre. On mélange le tout jusqu’à l’obtention d’une texture semblable au pesto de basilic et on peut l’utiliser dans les recettes de pâtes et viandes grillées.



Les fleurs du pissenlit, quant à elles, peuvent être séchées et infusées dans une huile végétale. Ce macérât huileux possèdent des propriétés anti-inflammatoires et relaxantes. Il aide à réduire les tensions et soulager les douleurs musculaires. Dans les produits corporels, il posséderait des propriétés protectrices contre les rayons U.V.B. Cette huile est également nourrissante et aide à réparer les gerçures de la peau ou des lèvres. Les fleurs, en fait, les pétales peuvent également servir à faire le vin de pissenlit. Celui-ci était réputé comme un tonique fortifiant que l’on servait aux malades et aux convalescents, même Ricardo en propose une recette!


https://www.ricardocuisine.com/recettes/5449-vin-de-pissenlit



La gelée de fleurs de pissenlit, également appelée « cramaillotte » ou « miel » de pissenlit, est une recette à essayer! Son goût, rappelant celui du miel, permet d’égayer les toasts, crêpes ou gaufres du matin et même remplacer le miel dans les recettes de muffins ou autres!

Voici ma recette préférée :



https://www.creapharma.ch/miel-de-pissenlit.htm


Les pétales peuvent également être ajoutés aux recettes de muffins, pains et biscuits et y ajouteront une touche sucrée. On peut, de plus, en agrémenter nos recettes de boissons, comme le thé glacé ou une limonade. Il existe une multitude de recettes pour les apprêter. Les boutons floraux, cueillis bien avant la floraison, peuvent également être marinés et utilisés comme des câpres.



En herboristerie, on cueille de préférence les racines en automne ou tôt au printemps, lorsque toutes les énergies de la plante s’y trouvent. Toutefois, pour le plaisir, on peut la cueillir en tout temps. La racine possède des vertus dépuratives et curatives sur les foies engorgés, à l’activité ralentie. Elle aide à soulager les désordres digestifs légers et aide pour les cas de perte d’appétit. Elle aide également à soulager la constipation chronique tout en douceur, même pour les enfants. Sa teneur en inuline (pré biotique bénéfique pour l’activité du micro biote intestinal) en fait, également, un aliment intéressant.


Pour consommer les racines, on les lave avec soin et on retire les petites radicelles et autres racines secondaires. On peut peler les plus grosses racines et on coupe le tout en petit tronçons d’environ 2 cm. Pour les consommer en sautés, on les met à bouillir dans l’eau une vingtaine de minutes avant de les sauter dans la poêle avec de l’huile d’olive, une touche de miel et un peu de sauce soya. On peut les ajouter à d’autres légumes comme des carottes ou des panais. Il est aussi possible d’en faire un « café » sans caféine avec les racines grillées. On prépare les racines en tronçons de grosseur uniforme, que l’on place sur une tôle à biscuit tapissée d’un papier parchemin. On place le tout au four, à 200˚F, environ 1 heure, en remuant pendant la cuisson, afin de sécher les morceaux de racines. (Il est également possible d’effectuer cette étape à l’aide d’un déshydrateur, à 35˚C ou 95˚F.) On monte ensuite le four à 300˚F, pendant environ 1 à 3 heures, selon le degré de cuisson et le goût voulu. Plus on laisse griller les racines, plus elles seront « torréfiées » et développeront un goût prononcé, semblable à celui du café. Certains laissent les racines jusqu’à ce qu’elles commencent à dégager une légère fumée, en faisant toutefois attention à ne pas les brûlées! On laisse, par la suite, refroidir complètement et on réduit les racines en poudre à l’aide d’un moulin à café. On peut utiliser environ 1 cuillère à 1 cuillère et demie à thé de cette poudre par tasse d’eau chaude. On peut également l’agrémenter d’autres plantes, comme l’avoine fleurie ou l’ortie pour en faire un breuvage tonique, bourré de minéraux et vitamines, ou encore d’épices comme la cannelle et la cardamome et en varier les saveurs!




Voilà de multitudes façons de faire la paix avec le « vilain » pissenlit qui s’invite partout! De plus en plus, on prône les vertus de cette plante, alors avec cette merveilleuse disponibilité et toutes ces possibilités, pourquoi ne pas en profiter et apprendre à l’apprécier!

Références :


https://www.thekitchn.com/fresh-summer-recipe-dandelion-pumpkin-seed-pesto-173211

https://www.altheaprovence.com/pissenlit-taraxacum-officinale/

https://nutritiondata.self.com/facts/vegetables-and-vegetable-products/2441/2

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/12/04/racines-de-pissenlit-grillees/

https://www.supernourriture.fr/recette/cafe-de-racine-de-pissenlit

https://www.mieux-vivre-autrement.com/le-pissenlit-une-plante-zero-gachis-aux-mille-et-une-vertus.html

https://chefsimon.com/recettes/tag/pissenlit

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 Les Douces Folies Herboristerie